Le BRT en résumé

Le BRT : un projet de transport collectif structurant

Pour apporter une solution durable à la congestion routière dans la capitale, l’Etat du Sénégal, à travers le Conseil exécutif des Transports urbains de Dakar (CETUD), mise sur le projet de « Bus rapides sur voies réservées », encore appelé « Bus Rapid Transit » (BRT).

Pour apporter une solution durable à la congestion routière dans la capitale, l’Etat du Sénégal.

Selon les études réalisées, ce mode capacitaire qui reliera sur 18,3 km la Préfecture de Guédiawaye à la Gare routière de Petersen, pour un financement global de près de 300 milliards de FCFA, acheminera jusqu’à 300 000 voyageurs par jour. Les travaux seront lancés le 28 octobre 2019.

Des bus sur voies reservées

BRT est l’acronyme anglais de Bus Rapid Transit appelé en français « Bus à Haut Niveau de Service » (BHNS), circulant sur des voies qui leur sont réservées. C’est un système de Transport Collectif en Site Propre (TCSP), à l’image d’un tramway.

Une alternative à l’auto-mobilité

La région de Dakar, caractérisée par une forte densité urbaine, regroupe l’essentiel des fonctions administratives, politiques, économiques et culturelles du pays. En effet, avec 3,63 millions d’habitants aujourd’hui (et une projection de 5 millions d’habitants à l’horizon 2030), Dakar abrite près de 24% de la population totale du pays, 50% de la population urbaine et 70% du parc automobile immatriculé sur une superficie qui équivaut à seulement 0,3 % du territoire national.

Avec un taux d’accroissement moyen annuel de la population de près de 3%, ajouté à l’augmentation annuelle du parc automobile à Dakar (environ 10% annuellement), le volume des déplacements, notamment motorisés, sera doublé dans un horizon de vingt (20) ans. C’est dans ce contexte que l’État du Sénégal a retenu de promouvoir les transports publics de masse comme le BRT et le TER.

Un projet de transport collectif structurant

Pour la mobilité quotidienne, les déplacements motorisés sont assurés à plus de 80% par les transports publics, soit 1,7 million de déplacements par jour. Malgré la forte congestion du réseau routier, en circulation comme en stationnement, la mobilité motorisée constitue seulement 30% des 7,2 millions de déplacements réalisés quotidiennement à Dakar.

Le projet de ligne pilote de BRT s’inscrit dans une stratégie ambitieuse et globale de mobilité urbaine durable à Dakar menée par le CETUD. Les temps de parcours entre Guédiawaye et le Centre-ville passeront de 90 à 45 minutes dans des conditions de confort, de sécurité et de régularité substantiellement améliorées.

En outre, la proportion de population régionale pouvant accéder au Centre-Ville en moins de 60 minutes augmentera de 12%, passant de 57% à 69%.

HAUT